Les personnes qui achètent du chanvre : comment les cibler ?

Comment reconnaîre les personnes qui achètent du chanvre ?

Le chanvre est une plante annuelle d’origine asiatique, elle est utilisée depuis des siècles dans diverses industries, que ça soit dans le textile, pour réaliser des cordages, plus récemment dans l’éco-construction. C’est une plante controversée au niveau administratif à cause de sa composition en CBD et en THC qui lui confère des propriétés psychotropes, qui peuvent être utilisés à mauvais escient, pour cela, sa culture et sa vente sont réglementées, nous vous expliquerons quelques utilités du chanvre et qui est susceptible d’en acheter.

Quelles sont les utilisations pour les personnes qui achètent du chanvre ?

Avant de nous intéresser aux catégories d’acheteurs de chanvre, il nous faut d’abord prendre connaissance de ces différentes propriétés, et les utilisations de cette plante. Chaque partie de cette plante s’avère avoir une utilité particulière dans un domaine, de la tige aux graines, passant par ses fleurs, à titre d’exemple, les tiges peuvent contribuer à la fabrication de fibres composites. En France, le chanvre est utilisé dans les industries suivantes :

  • La construction ;
  • Le textile ;
  • L’agro-alimentaire ;
  • Les cosmétiques.

Cette plante fibreuse a d’abord été reconnue dans le monde marin pour la fabrication des cordages, des voiles et des vêtements, cependant, au XX -ème siècle, sa production fut très limitée en raison de sa teneur en psychotrope, principalement en THC et CBD. Plus récemment, la paille de chanvre est utilisée aussi bien pour nourrir le bétail dans les fermes agricoles, que dans la fabrication d’isolants et de matériaux de construction, tels que le béton-chanvre ou la laine de chanvre. Pour ce qui est de l’agro-alimentaire, ce sont les graines de la plante qui sont transformées en farine et en huile, cette dernière étant aussi utilisée pour la fabrication de cosmétiques comme des savons.

Quelles sont les personnes qui achètent du chanvre ?

Il est important de dissocier le chanvre industriel et le cannabis, en effet, le chanvre industriel n’a en aucun cas des propriétés psychotropes (dues au THC et CBD), du moins, n’est pas utilisé à cet effet. À noter que les composants psychotropes sont principalement situés au niveau de la fleur de chanvre, qui dans l’industrie française est considérée comme un déchet et est éliminée. La quantité de THC contenue dans la fleur de chanvre est très faible, c’est pour cela qu’elle n’est pas considérée comme psychotrope, elle n’a pas les effets indésirables que l’on confère au cannabis, cette fleur, contenant du CBD, a cependant, beaucoup de bienfaits sur la santé du consommateur, tels que l’effet anti-douleur et relaxant que l’on retrouve dans les produits dérivés de cette fleur, tels que :

  • L’huile ;
  • Les soins cosmétiques ;
  • Liquides pour vapoteuse ;
  • Les aliments contenant du chanvre.

Par conséquent, si l’on veut citer les acheteurs de chanvre, on parle alors des consommateurs de CBD, que ça soit pour le plaisir, ou comme traitement pour soulager des douleurs chroniques, il y a aussi les revendeurs de chanvre qui investissent dans cette plante. Sans oublier les industries que nous avons citées plus haut, qui en produise, ou en achète pour exploiter les différentes parties du chanvre, pour fabriquer leurs produits textiles, agro-alimentaires ou encore cosmétiques.

Quelles sont les réglementations pour les personnes qui achètent du chanvre ?

La production du chanvre ne cesse de croître, et pour cause, beaucoup de pays légalisent ou tendent à légaliser la consommation de CBD. Il faut néanmoins distinguer le chanvre utilisé à des fins industrielles, et celui utilisé à but récréatif qui correspond au chanvre indien. La législation française suit la législation de la Communauté européenne à ce sujet, et n’autorise que la culture du chanvre industriel, qui contient moins de 0.2 % de THC, et doit appartenir à une variété de chanvre listée. La France est d’ailleurs classée premier producteur de chanvre en Europe, et second au niveau mondial, juste derrière la Chine. Selon la même réglementation, datant de 2019, il existe 24 espèces autorisées à la culture en France. Dans le cas où un particulier voudrait en cultiver, il lui suffit de se fournir auprès de la coopérative centrale des producteurs de semences de chanvre, la CCPSC, ou chez un autre organisme agrée, puis, de s’enregistrer auprès de la Fédération nationale des producteurs de Chanvre, et de la gendarmerie locale. Tout acheteur de chanvre doit attester que sa transformation donnera lieu à un produit fini dépourvu de THC.