Devenir vendeur de CBD en France.

Le CBD a été, dans un premier temps, beaucoup utilisé pour des effets thérapeutiques aux USA. Ce n’est que depuis maintenant quelques années qu’il commence à être présent en France, de manière assez discrète. On commence à le découvrir, peu à peu en France mais les commerces physiques ne sont pas encore présents partout. C’est pour cette raison que l’envie de se lancer dans le commerce de CBD peut être, éventuellement, une bonne idée.

Cependant, comment est-il possible de devenir vendeur de CBD dans notre pays ? Quels sont réellement les avantages ainsi que les contraintes de vendre un produit comme celui-ci ? C’est donc ce que nous allons voir, ensemble, dans cet article afin de pouvoir aider les personnes qui souhaitent, pourquoi pas, se lancer dans ce type de commerce qui se trouve être différent des autres.

Se renseigner sur la composition du CBD.

Cela va être l’un des points les plus importants, avant de se lancer réellement dans la vente du CBD. Ce n’est pas parce que vous avez trouvé un grossiste qu’il faut directement vous lancer dans la revente. Il est important de se renseigner auparavant. A voir aussi : Où trouver CBD à fumer ?. En effet, pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le CBD, il s’agit d’un dérivé du cannabis, qui est, lui, légal. Vous pourrez ainsi le vendre en toute légalité en France, contrairement au cannabis.
Il sera très important de faire attention, tout de même, au taux de THC qui sera présent dans le CBD que vous souhaitez vendre. S’il est trop élevé, vous pourrez donc être dans l’illégalité.

D’ailleurs, si vous souhaitez en savoir plus concernant le taux de THC ainsi que tout ce qu’il faut savoir réellement quand on est revendeur de CBD, vous pouvez aller sur le site de Pro4You CBD, qui a écrit un article assez complet sur le sujet. Vous aurez alors tout ce dont il est important de savoir concernant la revente d’un produit qui reste, tout de même, un dérivé de quelque chose qui est encore illégal en France, donc il faut tout de même faire attention !

Vous pouvez tomber sur un grossiste malhonnête revendant, tout simplement, du cannabis. À l’œil nu, une personne qui ne connaît pas véritablement, ne pourra pas faire la différence !

Le vendre comme produit de détente et non médicinale !

La manière de vendre votre produit est importante et très réglementée. Voir l’article : Comment acheter du cbd en France ?. Nous le savons, aujourd’hui, que le CBD peut avoir des effets positifs sur certains soucis de santé physique ou psychologique.

Il peut soulager la dépression, l’anxiété ou bien encore les insomnies. Il est, pour autant, interdit de le mentionner comme argument de vente. En effet, il faut que cela reste, du moins, pour la communication, un simple moyen de se détendre, ce qui est bien sûr le cas ! C’est un fait dans la plupart des têtes des personnes qui achètent du CBD et c’est d’ailleurs souvent pour raison thérapeutique que les clients vont vers ce type de produit mais l’argument de vente est illégal car il n’a pas été prouvé réellement, scientifiquement, que cela agit positivement sur le corps et comme un neuroleptique ! Si vous utilisez cet argument vous pouvez donc avoir des sanctions par la suite, qui peuvent être plus ou moins importantes en fonction de comment vous avez vendu votre produit.

Proposer différentes formes à vos potentiels clients.

Pour pouvoir bien vendre du CBD, et cela, à un grand nombre de personnes, il sera judicieux de pouvoir proposer différentes formes. Lire aussi : Où trouver CBD à fumer ?. Vous pouvez effectivement trouver le CBD de manière différente afin de pouvoir le consommer comme vous le souhaitez.

La première des formes, la plus connue, et sous forme de fleur ou de résine. Cela va de ce fait ressembler réellement à du cannabis et il se consommera comme tel. Vous pourrez ainsi le fumer, avec un petit peu de tabac.

Pour ceux dont la cigarette ou bien la consommation de stupéfiant n’est pas réellement dans leurs habitudes, vous pouvez plutôt partir sur de la tisane ou de l’huile essentielle, qui peut être ingérée ou bien utilisée comme huile de massage.

Et enfin, pour ceux qui sont dans une période d’arrêt du tabac, vous trouverez également le CBD sous forme de produit liquide à mettre dans la cigarette électronique.

Avoir tout cela, en stock, va vous permettre d’intéresser un plus grand nombre de personnes et avoir donc une cible client beaucoup plus large. Même si le secteur du CBD n’est pas un secteur qui craint réellement la concurrence, il est plutôt agréable de pouvoir gagner plus facilement de l’argent, avec une large gamme de produits. Vous pourrez, d’autant plus proposer de choses car il sera possible de vendre des produits dérivés pour pouvoir utiliser les différentes formes de CBD tel que des feuilles à tabac ou des infuseurs pour la tisane.

Choisir la manière de vendre son CBD.

Après avoir choisi un bon revendeur, il vous faut choisir la manière dont vous allez rentrer en contact avec le client. Deux choix s’offrent, souvent, aux vendeurs de CBD. Vous avez la possibilité d’ouvrir un e-commerce, en ligne, avec les différents produits que vous enverrez directement chez les clients ou bien ouvrir une boutique physique.

Les deux ont des inconvénients et des avantages, nous allons voir ça tout de suite.

Concernant la vente en ligne, il est pratique car vous pouvez communiquer plus facilement et vendre un peu partout en France. Vous n’avez pas d’horaires d’ouverture et les clients vont donc se débrouiller seul, pour pouvoir commander leur CBD. Les côtés négatifs seront qu’il vous faudra faire tout le travail de création de site internet, de référencement ainsi que de communication pour pouvoir faire connaître votre site web. À côté de cela, il y a déjà de nombreux sites en ligne, de commerce de CBD et vous pouvez donc avoir un petit peu de concurrence avec des noms qui ont déjà fait leur place sur internet et dont ils ont déjà un grand nombre de clients.

Pour la vente en physique, avec une boutique, vous pouvez être en contact avec le client et donc lui proposer des produits plus facilement adaptés à ses besoins. Le côté relation client est important, pour pouvoir vendre plus et ainsi gagner plus d’argent. La vente physique permet, aussi, de pouvoir s’implanter dans un endroit où il n’y a pas de concurrence physique. Vous pourrez donc être le seul vendeur de CBD et avoir donc tous les clients qui se trouvent à proximité. Pour les points négatifs, c’est que, justement, vous n’avez que les clients qui passeront devant votre boutique, qui achèteront et donc vous n’aurez pas réellement le même objectif de chiffre d’affaires qu’une personne qui se trouve sur internet et qui est donc ouverte sur la France entière.

La meilleure des options est alors de proposer les deux, à vos clients, afin de pouvoir être présents sur internet ainsi qu’en physique. Mais il peut être tout de même difficile à réaliser lors d’un commencement d’activité.

Réussir à faire sa publicité.

Pour vendre son CBD, il vous faudra donc passer par la création de publicité, pour votre commerce. Pour cela, rien de plus simple avec les réseaux sociaux. Aujourd’hui, la plupart des gens se retrouvent sur les réseaux et vont alors voir de nombreuses pages concernant les boutiques de leur région. Vous pouvez ainsi vous faire connaître comme cela. Grâce à ça, les potentiels clients pourront donc plus facilement vous joindre afin de connaître les différentes formes de CBD que vous vendez afin de pouvoir se déplacer, par la suite, dans votre commerce.

La publicité sera importante, pour ce type de commerce car tout le monde ne connaît pas le CBD. Les personnes âgées, par exemple, ne savent pas réellement à quoi sert le CBD.

Comme évoqué plus haut, il est quand même déconseillé d’utiliser l’argument thérapeutique. Cela peut ainsi être compliqué, lors d’une création de publicité, de ne pas évoquer cela mais il sera important de le respecter. N’hésitez alors pas à insister sur le côté détente ainsi que le côté effet possible positif sur le corps et non pas sur la santé en elle-même. Jouer avec les mots sera alors nécessaire pour pouvoir réussir à vendre votre CBD et faire comprendre l’utilité de celui-ci.

Pour ceux qui ne savent pas réellement ce que c’est, il peut avoir une mauvaise image car il est associé à une substance illégale. Il est donc obligatoire de pouvoir redorer son image pour réussir à le vendre !

Monter son entreprise de manière administrative.

Nous parlons, depuis le début, de comment devenir vendeur de CBD sous sa forme réelle. Cependant, avant même de commencer à parler de commerce ainsi que de vente, il vous faudra passer par la création d’une entreprise. Que ce soit une vente sur internet ou bien un commerce physique, la création de votre entreprise sera donc exigé pour pouvoir exercer en tant que commerçant, comme vous le souhaitez !

Cela va de ce fait se faire à la chambre des commerces, ou bien directement sur internet, pour les vendeurs en ligne. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez alors pas à aller voir les étapes pour pouvoir créer votre entreprise de vente de CBD. Le statut SASU, pour votre entreprise, peut très bien convenir pour pouvoir vendre du CBD par la suite.

Il s’agit d’une vente de produit, dans tous les cas. Ainsi, l’enregistrement à la chambre des commerces sera une étape indispensable pour pouvoir ouvrir votre commerce et donc vendre votre produit, qu’importe la forme que vous souhaitez vendre !

Si vous ne faites pas cela, vous ne pourrez en conséquence pas exercer comme vendeur de CBD. Même s’il ne s’agit que de ventes sur internet, vous êtes tout de même responsable d’un site de vente de produits en ligne, et il vous faudra donc le déclarer.

Vendre du CBD, une vraie bonne idée ?

Comme vous pouvez ainsi le voir, vendre du CBD demande de nombreuses étapes importantes et quelques règles à suivre. Vous ne pouvez pas vendre du CBD comme vous pouviez vendre de la limonade étant enfant ! C’est un secteur qui est très réglementé et où il peut y avoir de nombreuses sanctions si ce n’est pas correctement respecté !

Si vous souhaitez, tout de même, vendre du CBD, cela peut être un secteur plutôt rémunérateur ! Il y a encore très peu de commerce physique, en France et ils ne sont disponibles que dans les grandes villes. Si vous souhaitez vous implanter dans des secteurs où le CBD n’est pas encore présent, vous pouvez donc facilement gagner de l’argent, avec une bonne communication.

Dans tous les cas, devenir vendeur de CBD ne se fait pas en un jour. Dans un premier temps, comme nous avons ainsi pu le constater dans cet article, il vous faudra vous enregistrer en tant que commerçant, à la chambre des commerces en France. C’est le point de départ pour pouvoir exercer de la vente sur le territoire Français. Les différentes démarches peuvent être, plus ou moins longues mais seront nécessaires pour le commencement de votre activité.

Après avoir accompli toutes les démarches administratives qui peuvent être demandées, il vous faudra trouver le grossiste idéal, avec les produits que vous souhaitez vendre tout en faisant attention à la provenance ainsi qu’aux composants réels de ce que vous allez mettre dans votre commerce. Si vous vendez, des produits qui ne sont pas dans la réglementation, vous serez donc en tort et vous pouvez avoir des poursuites, d’où l’importance d’avoir un grossiste de confiance. Et enfin, il vous faudra décider si vous souhaitez ouvrir un commerce physique, si vous avez les fonds pour pouvoir louer ou acheter un local ou bien faire votre vente de CBD directement en ligne. Vous pouvez également, comme évoqué, faire les deux si vous avez conscience du travail et de l’investissement que cela peu être.

Si vous avez alors tout cela en tête, vous ne pourrez donc qu’être un bon vendeur de CBD et réussir à gagner de l’argent grâce à cela, étant un secteur nouveau en France et qui est très à la mode en ce moment ! N’hésitez donc plus et foncez dans le monde du CBD !